M7

 

Quels investissements pour les prochaines années?

Le Conseil d'administration de la SNCB a approuvé fin 2017 le Plan Pluriannuel d’Investissement pour la période 2018-2022. Il prévoit des investissements de l’ordre de 3,2 milliards € qui ont un impact important sur la mobilité au sein de notre pays. L’exécution des projets d’investissement et les budgets annuels pour les cinq prochaines années doivent être réalisés dans le cadre fixé par ce plan.

Comment les investissements sont-ils finances?

Le Plan Pluriannuel d’Investissement est, comme toujours, principalement financé par le SPF. Les dotations d’investissement s’élèvent à plus de 3 milliard €.

60 millions € des investissements prévus au niveau commercial sont couverts par des fonds propres. Par ailleurs, la SNCB peut compter sur le financement de ses investissements par des tiers pour un montant de 20 millions €.

Plan d'investissements

Des fonds supplémentaires ont été dégagés par l'État pour financer la finalisation du RER et la mise en œuvre de certains projets considérés comme prioritaires. Il s'agit, entre autres, du fameux milliard 'vertueux' évoqué dans la presse. Pour la période 2018-2022, celui-ci représente, pour la SNCB, 82 millions €.

À quels postes sont-ils consacrés ?

L'ensemble des investissements se concentre sur nos trois activités de base: le transport de voyageurs, l'accueil dans des gares fonctionnelles et la gestion ainsi que l'entretien du matériel

 

Quelques chiffres

62%: La majeure partie des investissements, plus de 2 milliards €, est consacrée au matériel roulant. Cela concerne l’achat de nouveau matériel (essentiel : Un peu plus de 0,6 milliard € est prévu pour l’accueil en gare, avec une attention particulière pour le rehaussement des quais (essentiellement les M7 et de nouvelles locomotives), l’installation des équipements de sécurité(ETCS) et la rénovation du matériel actuel.
20%: Un peu plus de 0,6 milliard € est prévu pour l’accueil en gare, avec une attention particulière pour le rehaussement des quais.
10%: Près de 0,35 milliard € est investi dans les ateliers et bâtiments de service afin de rendre l'outil de travail plus performant.
8%: Le solde de 0,25 milliard € concerne les investisse-ments prévus pour la digitalisation (au service des voyageurs mais aussi les processus internes) et l’exploitation du trafic ferroviaire.