La ponctualité du trafic intérieur voyageurs a de nouveau augmenté en 2015 et suit l’élan positif débuté depuis fin 2013. Après une baisse structurelle de la ponctualité sur l’ensemble de la période depuis 2005, les chemins de fer connaissent depuis fin 2013 une hausse structurelle de la ponctualité. Suite à une première hausse en 2014, la ponctualité générale (avant neutralisation) a également augmenté en 2015 de 2,7% à 90,9% (88,2% en 2014).

Cette augmentation a été réalisée grâce à différents facteurs :

- Le nouveau plan de transport lancé en décembre 2014 a offert un service de trains plus robuste qui se traduit notamment par une amélioration des correspondances. Dans 8 des 10 plus importantes gares de correspondance, le nombre de correspondances assurées a augmenté. Par exemple le taux de correspondances assurées à Anvers-Central ou Malines a augmenté de 2,7% pour atteindre respectivement les 92,7% et 93,9%. Pour Namur et Mons, il s’agit respectivement d’une hausse de 3% (jusqu’à 90,6%) et de 3,2% (jusqu’à 90,6%). La seule baisse significative est enregistrée à Zottegem avec -2,1%.
- L’amélioration de l’efficience et de l’efficacité de l’entretien de l’infrastructure ferroviaire a mené à une diminution sensible du nombre de minutes de retard consécutives à des problèmes avec la caténaire (-36%), les dépassements de signaux (-21%) et les voies (-11%).
- Une diminution du retard encouru durant les premiers départs (6,1% des trains prennent trois minutes de retard durant le premier départ, par rapport à 6,8% en 2014).
- La fiabilité du matériel (notamment les automotrices) s’est améliorée. Un exemple marquant est la réduction pour les Desiros du nombre de pannes provoquant un retard.
- La chute spectaculaire du nombre de vols de câbles depuis le lancement du plan d’action national contre les vols de câbles en 2013 a fait diminuer de trois quarts le nombre de minutes de retard consécutives à ces vols. - La ponctualité a augmenté malgré une forte hausse du nombre de minutes de retard consécutives au trespassing en 2015.

La SNCB et Infrabel attachent une attention particulière à la ponctualité durant les heures de pointe, période pendant laquelle la majorité des navetteurs se déplace. La ponctualité générale des 10 grands axes vers Bruxelles s’est améliorée, mais avec des disparités sur les grands axes durant la pointe matinale. Ainsi, par exemple, la ponctualité durant la pointe matinale vers Bruxelles sur les axes Anvers-Bruxelles, Charleroi-Bruxelles et Liège-Leuven-Bruxelles a augmenté, mais sur les lignes Dendermonde-Bruxelles, Namur-Bruxelles et Mons-Bruxelles, elle a diminué.

Dans ces cas particuliers, la SNCB et Infrabel prennent des mesures spécifiques pour diminuer les incidents avec le matériel et l’infrastructure (détection plus rapide, ainsi que réparation plus rapide des problèmes ; des mesures saisonnières spécifiques pour libérer les voies, optimalisation de la gestion du trafic ferroviaire ; adaptation du service de train ou du personnel supplémentaire pour améliorer la préparation des trains).

 

Vous trouverez plus de détails dans les rapports détaillés d’Infrabel et de la SNCB consultables respectivement via :
http://www.infrabel.be/fr/A-propos-dinfrabel/ponctualite/rapports
http://www.belgianrail.be/fr/corporate/entreprise/Ponctualite.aspx