Faisant suite aux informations publiées ce jour par les journaux "L'Echo" et "De Tijd", Infrabel et la SNCB souhaitent apporter plusieurs précisions importantes.

Les 2 entreprises confirment que des études de différentes technologies permettant d’augmenter la capacité sont en cours, mais rien ne permet d’en tirer des conclusions pour le moment. Il convient de faire la distinction entre deux technologies : l'ATO (Automatic Train Operation), système de commande automatique de trains qui est en cours de développement au niveau européen pour le secteur ferroviaire et le CBTC (Communications Based Train Control), dispositif de commande de trains utilisé actuellement dans le secteur du transport urbain, principalement les métros, pour assurer une capacité élevée.

Infrabel et la SNCB oeuvrent main dans la main dans l'optique de trouver des solutions permettant d'augmenter la capacité du système ferroviaire, notamment dans la Jonction Nord-Midi, afin d'offrir aux usagers un service amélioré et sans aucun compromis pour la sécurité.