Diminution pour la 2e année consécutive, en lien direct avec l’amélioration de la ponctualité. L’amélioration structurelle de la ponctualité depuis la fin 2013 a eu comme conséquence, pour la deuxième année consécutive, de voir le nombre de demandes d'indemnisation en cas de retard une nouvelle fois diminuer en 2015.

Au total en 2015, 66.539 demandes d'indemnisation ont été déposées, soit une baisse de 19 pour cent par rapport à 2014 (82.256). Le montant versé a également diminué, passant de 1.010.000 € à 698.703 €. Le pourcentage de demandes approuvées a quant à lui augmenté, pour atteindre les 80,3 pour cent.

La SNCB compense à la fois les retards fréquents et de longue durée. De par ce système, la SNCB va au-delà des exigences européennes en la matière, en compensant également les retards fréquents. Les 10 retards d'au moins 30 minutes sont compensés à hauteur de 50 pour cent tandis que les 20 retards d'au moins 15 minutes bénéficient d’une indemnisation de 25 pour cent. Quant aux retards de longue durée, c’est-à-dire de plus de 60 minutes, ceux-ci sont compensés à 100 pour cent. Ces derniers représentent 83% des demandes d’indemnisation.

Pour rappel, la ponctualité est passée de 88,2 pour cent en 2014 à 90,9 pour cent en 2015. En 2013, la ponctualité était encore de 85,6 pour cent.