Dès ce lundi 12 septembre, avec le début de la seconde phase de travaux, la SNCB fermera son parking provisoire (d’une centaine de places) et compensera cette perte en rendant accessible aux voyageurs les 150 premières places de son nouveau parking.

Avant 2013, la gare disposait d’un parking de près de 160 places de stationnement. Vu la desserte ferroviaire de cette gare, le parking fut rapidement victime du succès de la gare. En 2013, un parking provisoire de plus de 100 places supplémentaires fut proposé aux navetteurs mais n’a pas permis à l’ensemble des navetteurs réguliers de trouver une place de stationnement. Forte de ce constat, la SNCB a acquis le terrain jouxtant son parking afin de faire une extension définitive de plus de 300 places par rapport aux 160 places initiales.

Les travaux sont réalisés par phases successives afin de ne pas avoir de grandes incidences sur le nombre de places de stationnement.

Dès ce lundi 12 septembre, les travaux de réalisation du parking de la gare de Luttre entrent dans leur seconde phase. Avec cette nouvelle phase, le parking provisoire d’une centaine de places, ne sera plus accessibles aux voyageurs mais les places « perdues » seront compensées et augmentées avec l’ouverture, sur le nouveau parking, aux 150 places qui ont été réalisées lors de la première phase. L’accès à cette partie du parking se fera par la voirie d’accès le long du parc à containers. Une signalétique sera placée dès le rond-point de la gare des bus. Cette nouvelle phase de travaux augmentera donc, dès lundi, d’une cinquantaine de places la capacité d’accueil du parking en gare de Luttre.