photo

En raison d’une importante inondation des voies causée par la rupture d’une canalisation d’eau, le trafic est interrompu entre les gares de Bruxelles-Nord et Bruxelles-Schuman. La SNCB et Infrabel ont établi un service de trains adapté entre Bruxelles-Midi et Namur pendant la durée des perturbations afin de garantir un service de trains aux clients de la SNCB. Les trains des relations Bruxelles-Midi – Namur – Luxembourg, Bruxelles-Midi - Namur - Liège sont déviés via Louvain (ligne 36) et Ottignies (ligne 139) pour rejoindre ou quitter Bruxelles, ce qui a pour conséquence de rallonger les temps de parcours de 20 à 30 minutes. Les trains S8 (Louvain-la-Neuve - Ottignies - Bruxelles-Midi) sont limités à Bruxelles-Luxembourg. Dès lors, les clients de la SNCB peuvent emprunter le réseau STIB pour rejoindre leur destination sur présentation de leur titre de transport SNCB.

Service des trains adapté

En raison de l’inondation des voies et de l’interruption du trafic entre Bruxelles-Nord et Bruxelles-Schuman, la SNCB et Infrabel ont mis en place un service de trains alternatif entre ces deux gares. Les trains qui circulent habituellement entre ces deux gares sont détournés à partir d’Ottignies par Louvain (ligne 139) et Bruxelles-Nord (ligne 36) pour rejoindre ou quitter Bruxelles. Les trains P 7601 (Namur - Bruxelles-Midi), 7603 (Gembloux - Bruxelles-Midi), 7604 (Gembloux - Bruxelles-Midi), 8600 (Bruxelles-Midi – Dinant), 8602 (Bruxelles-Midi – Namur), 8604 (Bruxelles-Midi – Gembloux) sont quant à eux supprimés. Grâce à l’étroite collaboration avec la STIB, les voyageurs SNCB détenant un titre de transport valable peuvent emprunter les bus, métro et tram pour rejoindre leur destination. Une canalisation des voyageurs a été organisée par les deux sociétés.

Les trains entre Dinant et Brussels Airport-Zaventem circulent normalement. Les clients qui souhaitent se rendre à Bruxelles-Luxembourg ou Bruxelles-Schuman peuvent donc emprunter prioritairement cette relation. Au départ de ces gares, les clients de la SNCB peuvent emprunter le réseau STIB s’ils souhaitent rejoindre le centre de Bruxelles.

Les clients peuvent s’informer via les différents outils d’information de la SNCB (www.sncb.be, l’App SNCB, le personnel dans les gares ou en contactant le service clientèle (02/528.28.28)). La SNCB conseille à ses clients de s’informer avant de se rendre en gare.

Le réseau ferroviaire victime d’une inondation

Vers 10 heures ce matin, une fuite d’eau a été signalée sous la Chaussée de Louvain et du boulevard Clovis à Saint-Josse. Elle a été provoquée par la rupture d’une canalisation de Vivaqua, la Compagnie Intercommunale Bruxelloise des Eaux. L’eau s’est déversée en grande quantité et a inondé les infrastructures ferroviaires situées en dessous. Sur une distance de 700 mètres dans la portion de voie entre Bruxelles-Schuman et Bruxelles-Nord sur la ligne 161 (Bruxelles-Namur), son niveau a dépassé de 50 cm les voies.

Le trafic a immédiatement été interrompu et réorganisé.

Dans un premier temps, il a fallu attendre que le niveau d’eau cesse de monter. Les équipes techniques d’Infrabel ont ensuite procédé au dégagement du réseau de drainage situé sous les voies pour permettre à l’eau de s’évacuer. Suite à cela, nos équipes ont pu inspecter la zone sinistrée et dresser un premier constat : sur une distance de 200 à 300 mètres, le ballast (la couche de cailloux qui assure la stabilité des rails) a été fortement souillé par la boue et devra être évacué, puis être totalement remplacé. Pour ce faire, il faudra d’abord enlever les rails pour ensuite pouvoir les replacer sur le nouveau ballast.

Avant de pouvoir commencer ces travaux de remplacement, il faudra procéder, dès la fin de cet après-midi, à l’évacuation de près de 100 m³ de sable venus recouvrir l’ensemble des voies sur ce tronçon.

Afin de s’assurer que ces opérations se déroulent en toute sécurité, la stabilité de la voute du tunnel ferroviaire a également été contrôlée. Ces inspections n’ont rien révélé d’inquiétant, ni au niveau de la structure, ni au niveau du parement du tunnel.

Infrabel a d’ores et déjà mobilisé les moyens humains et matériels (y compris des sous-traitants) nécessaires à la réalisation de ces gros travaux. Les deux voies étant impraticables, la tâche sera longue et difficile vu l’impossibilité de recourir à des moyens lourds (trains de travaux). Les équipes techniques travailleront jour et nuit.

Infrabel et la SNCB mettent tout en oeuvre pour rétablir le trafic au plus vite tout en assurant la sécurité du réseau ferroviaire.