B4you

La SNCB a donné plus de détails aujourd’hui sur l’extension de son offre et les projets d’investissement dans la Province de Namur. Ces détails ont été présentés lors d’un roadshow à Namur auquel tous les bourgmestres et autres élus étaient invités. Tant le nouveau plan de transport que le plan d’investissement sont sous réserve d’approbation par le gouvernement.

Offre autour de Namur – davantage de confort pour les voyageurs

Pour attirer de nouveaux voyageurs et maximiser la satisfaction de ses clients actuels, la SNCB agit sur deux piliers essentiels. Dans cette optique, la SNCB entend renforcer et optimaliser l’offre de trains et réduire le temps de parcours. Le service de trains actuel date de décembre 2014. Au cours de la période décembre 2017-2020, le nouveau plan de transport élargira l’offre ferroviaire de 5,1%, dont 4% déjà à la fin de cette année. L’offre avait déjà été élargie dès décembre 2016 avec l'ajout de 72 nouveaux trains repartis entre la semaine et le weekend.

20% des arrêts seront dotés de nouvelles connexions ou d’une fréquence plus élevée en semaine. 114 arrêts seront mieux desservis durant les heures de pointe et/ou le matin ou tard le soir. En week-end, plus de 120 arrêts bénéficieront d’une meilleure desserte. Le samedi, on vise principalement l’offre à destination des villes pour le shopping. Et le dimanche, des trains supplémentaires seront mis en service pour les étudiants.

L’offre de correspondances prévues par heure est augmentée de presque 20%. Et afin de pouvoir accueillir un plus grand nombre de voyageurs, 10.000 places assises supplémentaires seront mises à disposition pour 2020.

Pour ce qui concerne le temps de parcours, il sera réduit de 3% en moyenne pour les cent couples origine-destination les plus importantes. Avec son nouveau plan de transport, la SNCB veille également à favoriser l’intermodalité de l’offre, afin d’harmoniser les connexions avec les autres sociétés de transport en commun.

Extension de l’offre dans la province de Namur

Le train L reliant Charleroi à Namur & Jambes voit sa fréquence doubler. Il circulera donc dès décembre à raison d’un parcours toutes les 30 minutes.

L’IC 25 Mons - Namur - Liège ne fera plus arrêt à Châtelet, Auvelais et Jemeppe-sur-Sambre, ce qui permet une diminution importante du temps de parcours avec un gain de 10 minutes sur la dorsale wallonne.

Le train IC Charleroi - Couvin devient un train L avec des arrêts supplémentaires à Ham-sur-Heure et Yves-Gomzée.

Avec la fin des travaux sur la ligne 162, à Assesse, les relations L16 et P reliant Namur à Ciney seront à nouveau assurées intégralement en train. La fin du chantier permet également un gain de 4 minutes (- 18%) sur les parcours IC. La relation omnibus sur ce tronçon est par ailleurs renforcée avec restauration de l’offre avant travaux et l’ajout d’un troisième train P en fin de journée.

La liaison L11 Namur - Dinant - Bertrix - Libramont restera en circulation une heure sur deux entre Namur et Dinant mais augmentera vers une fréquence horaire entre Dinant, Bertrix & Libramont durant les heures creuses.

Les étudiants du Sud de la province de Namur souhaitant se rendre à Liège bénéficieront les dimanches des périodes scolaires d’un nouveau train P reliant Arlon – Jemelle - Marloie - Marche - Liège.

Pas moins de 11 relations verront leurs temps de parcours diminuer : par exemple Namur - Gembloux gagne 1 minute, Namur - Tamines en gagne 3, Namur - Dinant et Dinant - Libramont gagnent chacune 4 minutes. Le gain le plus important dans la Province concerne la liaison Bruxelles-Luxembourg - Dinant dont le temps de parcours passe de 84 min. à 78 min. (gain de 6 minutes). Bruxelles-Luxembourg - Gembloux et Bruxelles-Luxembourg - Namur gagnent respectivement 3 et 5 minutes.

Davantage de confort pour les voyageurs dans les gares et points d’arrêt En plus de l’extension et l’optimalisation de l’offre de trains, la SNCB investit aussi dans nombre de projets à l’horizon 2021. Ces investissements ont été choisis de façon à donner la priorité aux projets qui contribuent au confort des voyageurs dans un délai relativement court.

C’est ainsi qu’un nouveau parking à étages de 482 places vient d’être mis en service à la gare de Namur afin d’offrir de nouvelles places aux voyageurs. L’accueil des voyageurs étant primordial, de nouveaux sanitaires publics, ainsi qu’une nouvelle salle d’attente, sont aussi programmés.

Un autre projet est actuellement en cours à Namur en collaboration avec la Région, la SRWT et la Ville : il consiste en l’aménagement de la gare des bus sur la dalle de la gare SNCB. Cet investissement permettra d’assurer une intermodalité optimale sur le site. Ce projet, qui fait partie intégrante du plan communal de mobilité, prévoit également la construction de la rampe d’accès des autobus, la création d’un « Kiss & Ride » et l’aménagement de voiries jouxtant le site de la gare.

Si les chantiers sont terminés aux gares d’Andenne (rénovation des quais) et de Dinant (renouvellement des châssis et rénovation des façades), ils sont en phase finale d’achèvement à Philippeville (rénovation de l’enveloppe extérieure du bâtiment, mise en couleur des façades, réparation diverses aux toitures,…).

Les 55 gares et points d’arrêt de la Province de Namur disposent de 4.649 places de parking et 933 emplacements vélos. A l’horizon 2020, cette offre sera augmentée pour passer respectivement à 5.058 et 997 places (chiffres estimés).

Investissements dans les ateliers

L’atelier central de Salzinnes est en travaux afin d’aménager un nouveau quai pour le déchargement des camions ainsi qu’une cellule expertise soudage. Les projets prévus pour la période 2017-2021 incluent la réimplantation de l’activité de révision des essieux ainsi que l’aménagement d’un hall pour l’entretien des véhicules longs.

A Ronet, la SNCB étend la zone de nettoyage du matériel roulant.

Consultez ici la présentation pour la province de Namur.