B4you

En raison de la sécheresse exceptionnelle de ces dernières semaines et dans un souci de durabilité, la SNCB a pris la décision d’arrêter temporairement le nettoyage extérieur de ses trains. Habituellement, l’eau de récupération et l’eau de pluie sont autant que possible utilisées à cet effet. Mais à cause de la sècheresse, les réservoirs sont presque vides et la SNCB souhaite économiser l’eau potable disponible.

La SNCB dispose de 12 installations de nettoyage spécialement conçues pour les trains. Ces installations se trouvent dans les postes d’entretien situés aux quatre coins du pays et sont comparables à des « carwashs », à la différence près que ce sont des trains qui y passent. Ceux-ci y sont nettoyés en dix minutes à peine. Dans un souci de durabilité, ces installations cesseront temporairement d’être utilisées.

Sécurité et confort des voyageurs

Certaines opérations de nettoyage sont d’une importance primordiale pour la sécurité du trafic ferroviaire. Ces dernières continueront bien sûr à être exécutées : il s’agit par exemple du nettoyage des fenêtres de la cabine du conducteur de train. Dans l’intérêt du confort des voyageurs, l’intérieur des trains continuera également à être nettoyé.

Des installations neuves et économiques

La SNCB est pleinement engagée dans la modernisation des installations de nettoyage de ses trains. En 2014 et en 2015, de nouvelles installations économiques et écologiques ont été installées dans les postes d’entretien de Schaerbeek, Ostende, Forest et Ottignies. Dans les années à venir, d’autres installations de nettoyage seront également renouvelées. Il faut en moyenne moins de 150 litres d’eau pour nettoyer un train dans ces installations modernes, alors que 500 litres d’eau sont nécessaire dans les anciennes installations.