B4you

Le nombre de points potentiellement dangereux atteints a encore diminué légèrement - sensibilisation renforcée Le nombre de dépassements de signaux par les trains conduits par des conducteurs de la SNCB dans les voies principales et l’accès aux voies principales est resté stable en 2016 (53). Il est encourageant de constater une légère diminution du nombre d’atteintes d’un point dangereux (21 en 2016 contre 22 en 2015).

Voies principales

Le nombre total de points potentiellement dangereux atteints a légèrement diminué pour la deuxième année consécutive passant de 23 en 2014 à 21 en 2016.

Cette dernière constatation est importante pour la sécurité du trafic ferroviaire. En effet, les systèmes de sécurité doivent empêcher que les points dangereux (aiguillages) soient atteints.

Le nombre total de dépassements de signaux par les conducteurs de la SNCB (tant pour les trains voyageurs que les trains de marchandises) dans les voies principales se trouve sensiblement en deçà du niveau de 2010 (89).

2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
89 72 53 38 40 53 53

Voies secondaires

Le nombre de dépassements de signaux à charge des conducteurs de la SNCB (y compris le transport de marchandises) dans les voies secondaires a diminué de 5,6 % pour atteindre 34 cas (contre 36 en 2015) et ce, dans un contexte de meilleure détection des dépassements de signaux. Pour rappel, les trains circulant sur les voies secondaires ne transportent aucun passager.

Mesures complémentaires

En plus de la formation de base et de la formation permanente, ainsi que des analyses approfondies des incidents, la SNCB prend des mesures supplémentaires afin de renforcer le degré de sensibilisation des conducteurs via des simulateurs, des films de sensibilisation (dans lesquels les dépassements de signaux sont reconstitués), mais aussi un meilleur accompagnement, etc.

Entretemps, la SNCB déploie un effort constant afin de poursuivre l’installation du système de sécurité ECTS à bord de ses trains.