B4you

La SNCB a donné plus de détails aujourd’hui sur l’extension de son offre et les projets d’investissement dans la Province de Flandre orientale. Ces détails ont été présentés lors d’un roadshow à Gand auquel tous les bourgmestres et autres élus étaient invités. Tant le nouveau plan de transport que le plan d’investissement sont sous réserve d’approbation par le gouvernement.

Pour attirer de nouveaux voyageurs et maximiser la satisfaction de ses clients actuels, la SNCB agit sur deux piliers essentiels. Dans cette optique, la SNCB entend renforcer et optimaliser l’offre de trains et réduire le temps de parcours. Le service de trains actuel date de décembre 2014. Au cours de la période décembre 2017-2020, le nouveau plan de transport élargira l’offre ferroviaire de 5,1%, dont 4% déjà à la fin de cette année. L’offre avait déjà été élargie dès décembre 2016 avec l'ajout de 72 nouveaux trains repartis entre la semaine et le weekend.

20% des arrêts seront dotés de nouvelles connexions ou d’une fréquence plus élevée en semaine. 114 arrêts seront mieux desservis durant les heures de pointe et/ou le matin ou tard le soir. En week-end, plus de 120 arrêts bénéficieront d’une meilleure desserte. Le samedi, on vise principalement l’offre à destination des villes pour le shopping. Et le dimanche, des trains supplémentaires seront mis en service pour les étudiants.

L’offre de correspondances prévues par heure est augmentée de presque 20%. Et afin de pouvoir accueillir un plus grand nombre de voyageurs, 10.000 places assises supplémentaires seront mises à disposition pour 2020.

Pour ce qui concerne le temps de parcours, il sera réduit de 3% en moyenne pour les cent couples origine-destination les plus importantes. Avec son nouveau plan de transport, la SNCB veille également à favoriser l’intermodalité de l’offre, afin d’harmoniser les connexions avec les autres sociétés de transport en commun.

Extension de l'offre en Flandre orientale

En Flandre orientale, l’accent est mis sur l’offre suburbaine autour de Gand. En semaine, le chef-lieu de la province bénéficie ainsi d’un train de pointe supplémentaire en provenance et à destination d’Eeklo durant la pointe du matin. Par ailleurs, un nouveau train L est mis en service entre Gand et Lokeren. Tant le train de pointe supplémentaire que le nouveau train L font arrêt à Gentbrugge et Gand-Dampoort.

En semaine, le train IC de La Panne via Gand ne circule plus à destination de Landen, mais d’Anvers. Par conséquent, Deinze et De Pinte notamment, bénéficient d’une liaison directe avec Gand-Dampoort, Lokeren, Saint-Nicolas et Anvers-Central.

A partir de décembre, le S6 (Alost-Bruxelles) ne sera plus limité à Denderleeuw durant les heures creuses, mais circulera toute la journée jusqu’Alost. De ce fait, une liaison ferroviaire directe avec Alost sera assurée toute la journée pour tous les points d'arrêt situés entre Alost et Grammont (Iddergem, Okegem, Ninove, Eichem, Appelterre, Zandbergen, Idegem, Schendelbeke).

Renforcement de l’offre de week-end

L’offre de week-end est également renforcée. Dès décembre, le train L Renaix-Gand-Eeklo (L05) circulera toutes les heures le samedi au lieu de toutes les deux heures actuellement. Et grâce au nouveau train L qui relie Gand à Lokeren, des trains feront également arrêt à Beervelde durant le week-end.

Le dimanche soir, un train supplémentaire pour les étudiants rejoindra Bruxelles et Louvain (à partir de La Panne via Lichtervelde et Gand). Au départ d’Hasselt, un train supplémentaire, à l’attention des étudiants également, circulera également jusque Gand (via Diest, Aarschot et Bruxelles).

Diminution du temps de parcours

Le temps de parcours sera également revu à la baisse là où cela s’avère possible. Le train IC en direction de Knokke et Blankenberge n’est plus découplé à Bruges, mais poursuit sa route jusque Blankenberge dans son intégralité. Le train perd donc moins de temps à Bruges, ce qui permet de gagner douze minutes entre Gand et Blankenberge. Il est possible de se rendre à Knokke depuis Gand grâce à un train direct en provenance de Brussels Airport-Zaventem.

Le remaniement de l’offre à Audenarde permet aux voyageurs en provenance de Grammont de bénéficier durant la semaine d’une liaison plus rapide en direction d’Audenarde et Courtrai via une correspondance aisée à Zottegem. Les points d'arrêt de Sint-Denijs-Boekel et Munkzwalm disposeront également en semaine d’une liaison directe et plus rapide avec Courtrai.

Amélioration du confort des voyageurs dans les gares et points d'arrêt.

Outre l’extension et l’optimisation de l’offre train, la SNCB élabore également plusieurs projets d'investissement et ce, jusqu’en 2021. Ces investissements accordent la priorité aux points qui, à relativement court terme, contribuent au confort et à la facilité des voyageurs.

Les investissements les plus conséquents ont été planifiés dans le cadre du projet Gand-Saint-Pierre. Ces dernières années, tant la gare que ses abords ont déjà été partiellement rénovés, mais d’importants travaux suivront encore au cours des années à venir. Les quais sont renouvelés et le nombre d’emplacements pour vélos passe à 13.500. D’ici début juin 2017, la gare pourra déjà accueillir environ 10.500 vélos.

Les 82 gares et points d'arrêt situés en Flandre orientale comptabilisent actuellement un total de 12.188 places de stationnement et 27.834 emplacements pour vélos. A l’horizon 2020, ce nombre sera revu à la hausse pour atteindre 12.818 places de stationnement et 31.319 emplacements pour vélos. A Alost, Lede, Melle, Schellebelle et Erembodegem, des places de stationnement supplémentaires ont déjà été ajoutées en 2016 pour les voitures et/ou vélos. A Alost et Erembodegem, ce nombre sera encore revu à la hausse au cours des prochaines années. A Drongen, un nouveau parking et un dépôt pour vélos seront accessibles dès ce mois-ci. A Aalter, la construction d’un nouveau parking est prévue à partir de 2019.

La SNCB souhaite poursuivre l’amélioration de l’accessibilité des gares et points d'arrêt. Et ce, grâce notamment à l’installation d’ascenseurs et au rehaussement des quais, de sorte à faciliter l’embarquement et le débarquement d’un train. A Alost, la SNCB a entamé l’année dernière la construction d’un nouveau couloir sous voies et l’installation d’ascenseurs vers chaque quai.

Dès 2018, les quais seront rehaussés à Termonde, les ascenseurs installés et une nouvelle passerelle pour piétons mise en service. Il s’agit là d’investissements qui doivent améliorer l’accessibilité à chaque quai. Les quais ont également été rehaussés ou le seront durant les années à venir aux points d'arrêt de Lede, Renaix, Melle, Schellebelle, Erembodegem, Drongen et Serskamp.

Nouvel atelier à Melle

A Melle, la SNCB poursuit la construction d’un nouvel atelier polyvalent. Cet atelier sera mis en service en avril 2018 et remplacera l’actuel atelier de traction de Merelbeke (entretien matériel de traction) et l’atelier central de Gentbrugge (entretien matériel remorqué).

L’atelier polyvalent de Melle est notamment équipé de quatre voies d’une longueur de 200m chacune. La longueur de ces voies permet d’entretenir les trains dans leur ensemble, sans devoir les découpler. L’entretien sera dès lors effectué de manière plus efficiente et plus rapide, ce qui améliore la disponibilité du matériel et profite ainsi au voyageur.