B4you

La SNCB a donné plus de détails aujourd’hui sur l’extension de son offre et les projets d’investissement dans la province du Hainaut. Ces détails ont été présentés lors d’un roadshow à Mons auquel tous les bourgmestres et autres élus étaient invités. Concrètement, l’offre de week-end sera renforcée, les connexions seront optimalisées et le temps de parcours sera réduit lorsque cela est possible. Il y aura également des investissements dans les gares et points d’arrêt qui amélioreront le confort des voyageurs. Tant le nouveau plan de transport que le plan d’investissement sont sous réserve d’approbation par le gouvernement.

Extension de l’offre – davantage de confort pour les voyageurs dans les gares

Pour attirer de nouveaux voyageurs et maximiser la satisfaction de ses clients actuels, la SNCB agit sur deux piliers essentiels. Dans cette optique, la SNCB entend renforcer et optimaliser l’offre de trains et réduire le temps de parcours. Le service de trains actuel date de décembre 2014. Au cours de la période décembre 2017-2020, le nouveau plan de transport élargira l’offre ferroviaire de 5,1%, dont 4% déjà à la fin de cette année. L’offre avait déjà été élargie dès décembre 2016 avec l'ajout de 72 nouveaux trains répartis entre la semaine et le week-end.

Près de 20% des arrêts seront dotés de nouvelles connexions ou d’une fréquence plus élevée en semaine. 114 arrêts seront mieux desservis durant les heures de pointe et/ou le matin ou tard le soir. En week-end, plus de 120 arrêts bénéficieront d’une meilleure desserte. Le samedi, on vise principalement l’offre à destination des villes pour le shopping. Et le dimanche, des trains supplémentaires seront mis en service pour les étudiants.

L’offre de correspondances prévues par heure est augmentée de presque 20%. Et afin de pouvoir accueillir un plus grand nombre de voyageurs, 10.000 places assises supplémentaires seront mises à disposition pour 2020.

Pour ce qui concerne le temps de parcours, il sera réduit de 3% en moyenne pour les cent couples origine-destination les plus importants. Avec son nouveau plan de transport, la SNCB veille également à favoriser l’intermodalité de l’offre, afin d’harmoniser les connexions avec les autres sociétés de transport en commun.

Extension de l’offre en province du Hainaut

En plus du renforcement des réseaux suburbains, la SNCB a souhaité également renforcer la mobilité dans les zones plus rurales.

L’IC 25 Mons-Namur-Liège ne fera plus arrêt à Châtelet, Auvelais et Jemeppe-sur-Sambre, ce qui permet une diminution importante du temps de parcours avec un gain de 10 minutes sur la dorsale wallonne.

Par contre, la fréquence de la relation L reliant Charleroi à Namur et Jambes sera doublée durant toute la journée. Il y aura donc un train omnibus toutes les 30 minutes entre les deux villes.

La relation IC Charleroi - Couvin devient une relation L et marquera chaque heure des arrêts supplémentaires à Ham-sur-Heure et Yves-Gomezée. Il ne sera cependant plus possible de faire une correspondance depuis cet axe vers les trains IC en direction de Namur.

La liaison L Grammont – Ath - Mons sera accélérée de manière à réduire le temps de parcours de 16 minutes entre Lessines/ Ath et Mons. La modification de cette relation allonge cependant la correspondance pour les voyageurs d’Erbisoeul et Ghlin se rendant vers Bruxelles durant les heures creuses.

Finalement, 2 IC Mouscron – Tournai – Mons – Namur seront amorcés le matin de Courtrai et prolongés le soir vers Courtrai afin de donner de meilleures correspondances aux voyageurs venant de Comines durant les heures de pointe.

Offre de week-end renforcée

L’offre de week-end sera également renforcée. La ligne Grammont – Ath - Mons sera renforcée les week-ends avec le passage à un cadencement horaire au lieu d’un train toutes les deux heures.

Le dimanche, l’attention a été portée sur les déplacements des étudiants de la Province du Hainaut souhaitant se rendre à Bruxelles ou Louvain-la-Neuve avec la mise en service de 2 nouveaux trains P directs vers ces deux villes. Dès décembre, un train reliera Mouscron et Tournai à Bruxelles et Louvain-la-Neuve en passant par Leuze, Ath, Silly et Enghien, le second train reliera Binche aux mêmes destinations avec desserte de La Louvière, Ecaussines, Braine-le-Comte et Tubize.

Offre suburbaine renforcée

L’amplitude de la relation S2 Braine-le-Comte – Bruxelles – Louvain sera allongée en soirée chaque jour de semaine. Il y aura en effet un train de plus en soirée pour regagner la capitale et un train de plus depuis Bruxelles vers Braine-le-Comte.

La relation S5 Enghien – Bruxelles-Schuman - Malines sera elle aussi renforcée avec l’ajout de 6 trains supplémentaires pour mieux desservir la région d’Enghien tant le matin que le soir.

Par ailleurs, tous les trains S5 circuleront jusqu’à Enghien en journée de manière à garantir une fréquence d’un train toutes les 30 minutes entre Enghien, Etterbeek et le Quartier Européen de Bruxelles.

Finalement, dès la fin des travaux d’infrastructure entre Bruxelles-Midi et Bruxelles-Nord actuellement prévus pour décembre 2018, la relation S2 Braine-le-Comte – Bruxelles - Louvain circulera les samedis, toutes les 30 minutes au lieu d’un train toutes les heures.

Davantage de confort pour les voyageurs dans les gares et points d’arrêt

En plus de l’extension et l’optimalisation de l’offre de trains, la SNCB investit aussi dans nombre de projets à l’horizon 2021. Ces investissements ont été choisis de façon à donner la priorité aux projets qui contribuent au confort des voyageurs dans un délai relativement court.

C’est dans ce but que la SNCB en gare de Charleroi-Sud entre dans la première phase du Masterplan avec les expropriations rue de la Villette afin d’aménager son nouveau parking ainsi que ses nouveaux accès voiries et couloirs sous voies.

Les travaux de Braine-le-Comte se poursuivent avec le début de la rénovation intérieure du bâtiment de gare et le projet d’extension du parking. La gare de Mons est toujours en travaux et la mise en service de la passerelle est planifiée pour fin 2018.

Les 93 gares et points d’arrêt du Hainaut disposent de 7.945 places de parking et 2.324 emplacements vélos. A l’horizon 2020, ces nombres seront revus à la hausse pour atteindre 10.265 places de stationnement pour les voitures et 2.524 emplacements pour vélos.

Ateliers de la Province

Les ateliers et postes d’entretiens de la Province sont modernisés et équipés de telles sorte qu’ils puissent répondre rapidement aux besoins locaux (tant nettoyage qu’entretien). Ces investissements permettent à la SNCB d’entretenir ses trains de façon plus efficiente et plus rapide, ce qui améliore la disponibilité du matériel et profite ainsi au voyageur.