plan liege

Ce mercredi 5 septembre, le Ministre de la Mobilité, François Bellot, la CEO de la SNCB, Sophie Dutordoir, le CEO d’Infrabel, Luc Lallemand et le Bourgmestre ff. de Chaudfontaine, Laurent Burton, ont inauguré, dans le cadre de la mise en place du Réseau Express Liégeois, la nouvelle gare de Chaudfontaine, qui avait été fermée en 1986. Depuis ce lundi 3 septembre, les trains de la relation suburbaine S41 y font de nouveau arrêt.

Dans le cadre de sa stratégie suburbaine, la SNCB souhaite contribuer pleinement à l’amélioration de la mobilité au sein de l’agglomération liégeoise, notamment en renforçant son offre de trains pour ses clients souhaitant voyager vers, dans et autour de Liège.

Aujourd’hui à Chaudfontaine, selon une enquête du SPF Mobilité, 94% des déplacements domicile-travail sont effectués par des personnes qui circulent seules dans leur voiture. Chaque jour, des milliers d'habitants de Chaudfontaine se rendent dans les villes et communes avoisinantes pour y travailler, tout comme beaucoup de résidents de ces villes et communes se rendent à Chaudfontaine.

Après l’ouverture des gares de Seraing et d’Ougrée en juin, la réouverture et la desserte de la gare de Chaudfontaine par la relation suburbaine S41 reliant Herstal à Verviers-Central sur la ligne 37, permettent de faire un pas de plus dans la concrétisation du Réseau Express Liégeois. Cette relation S41 s’arrête à Liège-Saint-Lambert, Liège-Carré, Liège-Guillemins, Angleur, Chênée, Chaudfontaine, Trooz, Fraipont, Nessonvaux et Pépinster.

Depuis ce 3 septembre, l’offre de trains à la gare de Chaudfontaine est la suivante : en heures de pointe, 3 trains par heure s’arrêtent à Chaudfontaine et en heures creuses et le week-end, il s'agit de 2 trains par heure. Le temps de parcours entre Chaudfontaine et Liège-Guillemins est d’une dizaine de minutes et celui entre Chaudfontaine et Verviers est quant à lui de 15 minutes. En termes d’horaires, les trains circulent dans les deux directions entre 6h30 et 21h30.

Outre des déplacements facilités au sein de l’agglomération liégeoise, il est désormais possible pour les habitants de Chaudfontaine de rejoindre Bruxelles, mais aussi Namur par exemple, avec une correspondance à Liège-Guillemins.

La gare de Chaudfontaine est reprise dans la zone de validité du City Pass, lancé le 1er juillet dernier avec le TEC. Cet abonnement intégré, et sa version 24h (disponible depuis ce 3 septembre), permet aux voyageurs d’emprunter tant les trains de la SNCB que les bus du TEC dans une zone couvrant à la fois les pôles d’emploi les plus importants de l’agglomération liégeoise et les principaux centres scolaires, dont celui de l’Université de Liège.

La gare de Chaudfontaine permettra aussi aux nombreux étudiants qui se rendent chaque jour au Sart Tilman à partir des gares situées en amont de la vallée de la Vesdre (Verviers-Central, Welkenraedt,…), de rejoindre l’ULiège et le CHU via le bus 28 du TEC sans devoir entrer dans la Ville de Liège. Un travail est mené avec le TEC afin de tendre vers une meilleure cohérence des horaires de bus et de trains. Par ailleurs, plus d’une centaine de places de parkings seront disponibles à proximité de la gare.

La réouverture de la gare constitue aussi un atout pour le renforcement du tourisme au sein de la commune. Elle facilitera notamment l’accès à « Source O Rama » qui perpétue la longue histoire thermale de la commune. La SNCB propose dès à présent un billet B-Excursion pour cette nouvelle destination touristique. Pour faciliter l’achat de titres de transports, deux automates de vente sont disponibles sur le site de la gare. D’ici décembre, une seconde rampe d’accès sera réalisée pour les personnes à mobilité réduite. Le budget total des travaux (Infrabel/SNCB) a été de 1,15 million d’euros.

« Ce nouvel arrêt est une étape clé vers le REL, le Réseau Express Liégeois c’est-à-dire le développement de l'offre ferroviaire suburbaine autour de Liège. Grâce au milliard vertueux décidé par le Gouvernement fédéral, des investissements tels que la réouverture des gares de Chaudfontaine, Seraing et Ougrée ont été possible. Cela permet d’étendre l’offre autour de Liège et de faciliter l’accès entre périphérie et centre-ville. Derrière ces réouvertures, notre objectif est d’encourager le transfert modal de la voiture au train et d’améliorer ainsi la mobilité en région liégeoise », indique François Bellot, Ministre de la Mobilité.

« La réouverture de la gare de Chaudfontaine, après celle des gares des gares de Seraing et Ougrée, apporte une solution de mobilité à de nombreux habitants de la région qui se trouvent régulièrement bloqués dans les embouteillages autour de la Ville de Liège. Couplé au lancement du Citypass et de sa version 24h, ce renforcement de l’offre de trains permet désormais aux travailleurs et aux étudiants de rejoindre aisément les pôles d’emploi les plus importants et les principaux centres scolaires de l’agglomération liégeoise. Que Chaudfontaine soit à nouveau connectée par le train est une évidence, également pour renforcer le tourisme au sein de cette commune », s’enthousiasme Sophie Dutordoir, CEO de la SNCB.

« Inaugurer de nouvelles infrastructures ferroviaires, c’est concrétiser des mois de travaux : des travaux lourds et de longue haleine soumis à d’innombrables imprévus. Grâce au travail effectué par les équipes d’Infrabel et celles de la SNCB, les voyageurs pourront désormais profiter d’une nouvelle gare et d’une amélioration concrète de l’offre ferroviaire en région Liégeoise. Après Seraing et Ougrée, Chaudfontaine est un nouvel et bel exemple d’un réel dynamisme ferroviaire dont nous pouvons – et devons –être fier ! La mobilité douce représente, plus que jamais, la solution d’avenir tant en termes économique qu’écologique. Un avenir dans lequel le ferroviaire assure et assume son rôle pleinement», explique Luc Lallemand, CEO d’Infrabel. Ci-joint, vous trouverez un aperçu de toutes les relations S suburbaines à Liège.