RER

Durant les semaines à venir, la SNCB procédera à une adaptation technique sur la majeure partie de ses automotrices Desiro. La SNCB a en effet constaté qu’en raison de la chaleur extrême de ces dernières semaines, un défaut se manifestait dans certaines circonstances au niveau d'un type donné de condensateur intégré dans l’un des coffres de toit des Desiro. Au cours des semaines écoulées, le défaut a engendré trois cas d’accumulation de gaz provoquant la dilatation du coffre de toit.

La sécurité est prioritaire pour la SNCB et c’est pourquoi des mesures préventives avec effet immédiat ont d’emblée été prises - en attendant d’avoir identifié la cause - afin d’éviter la production de gaz du condensateur. Ces mesures préventives impliquent que les rames qui ne sont pas en mouvement (et donc à peine ventilées), ne peuvent rester sous tension qu’un bref instant.

Parallèlement, les rames seront rappelées dans les ateliers durant les semaines à venir afin d’éviter une éventuelle accumulation de gaz. Cela s’effectue en ajoutant une ventilation.

Les problèmes sont abordés en concertation avec le fabricant Siemens.

Les rames Desiro sont à chaque fois mises hors service durant un très court moment. Cela signifie que sur certaines lignes, des Desiro seront remplacées par d’autres automotrices pendant quelques semaines. La SNCB est toutefois parfaitement consciente que la brève mise en service d’automotrices généralement plus anciennes en remplacement des Desiro pourra susciter le mécontentement chez certains clients, mais pour la SNCB, la sécurité constitue une priorité absolue.

loader