Du 14 octobre (4h) au 12 novembre (4h) prochains, le gestionnaire de l’infrastructure, Infrabel, réalisera la dernière étape du chantier de modernisation de l’axe Nord-Midi qui repose notamment sur l’informatisation complète des outils de gestion du trafic. Cette dernière étape concerne des travaux de modernisation du système de signalisation du côté sud de la gare de Bruxelles-Midi. Le remplacement de cette technologie vieille d’1/2 siècle est indispensable afin de garantir sécurité et fiabilité. Sur le plan de la sécurité, un saut technologique est aussi un préalable indispensable à l’installation du système de contrôle permanent de la vitesse des trains (ETCS), qui doit permettre à la Belgique d’atteindre les meilleurs standards de la sécurité ferroviaire.

Concrètement, pendant un mois, ces travaux vont réduire l’accès de trains à la gare de Bruxelles-Midi ainsi que la capacité de l’ensemble de la jonction Nord-Midi. Ces travaux contraignent la SNCB à diminuer, durant cette période, son offre de trains depuis et vers Bruxelles et ce, durant les heures de pointe du matin et du soir.

Les équipes opérationnelles de la SNCB et d’Infrabel travaillent en étroite collaboration à un plan de transport alternatif qui vise à limiter, autant que possible, l’impact de ces travaux sur les voyageurs. Ce plan est actuellement en phase de finalisation.

Sur les 300 trains au total qui empruntent chaque jour de semaine la jonction durant les heures de pointe le matin et le soir, la grande majorité continuera à suivre son itinéraire habituel au sein de l’axe Nord-Midi. Une dizaine de trains « P » (trains de pointe) ne pourra pas circuler. Une trentaine de trains « P » seront quant à eux détournés vers une autre gare bruxelloise ou limités dans leur parcours : pour ces trains, des solutions alternatives sont en cours d’élaboration afin de faciliter au mieux le trajet porte-à-porte des voyageurs concernés. L’accent sera en effet mis sur l’intermodalité afin de rejoindre sa destination finale : via une correspondance avec les trains qui permettent de se déplacer au sein de la Région bruxelloise, mais aussi via les autres modes de transport durables, à l’instar des trams, bus et métros proposés par la STIB, avec laquelle des contacts sont en cours.

Les week-ends des 1-2-3 et 9-10-11 novembre, la circulation des trains sera interrompue entre Bruxelles-Midi et Hal. Cela aura aussi un impact sur la circulation des trains internationaux. Un plan de transport alternatif est également en cours de finalisation pour ces deux week-ends. Une communication commune de la part de la SNCB, Infrabel et de la STIB aura lieu le mardi 24 septembre prochain. Cette communication reprendra les informations détaillées train par train ainsi que des conseils de voyage.

loader