conducteur-de-train

Une de nos grandes priorités est d’offrir à nos voyageurs un service de train optimal, en toute sécurité. Chaque jour, nos agents travaillent dans les ateliers et les postes d’entretien à la maintenance du matériel roulant et à l’installation de systèmes de sécurité sur ce dernier

ETCS

L'European Train Control System (ETCS) est un système de contrôle automatique des trains. Il fonctionne au moyen de balises dans la voie (niveau 1) ou de messages transmis par le réseau GSM-R (niveau 2) vers un système informatique à bord de l’engin. Sur base des informations reçues du sol (vitesse maximum de la ligne, longueur de voie libre,…) et de la vitesse du train, le conducteur est informé en permanence de la vitesse maximum à laquelle il peut rouler et des éventuelles réductions futures. S’il dépasse la vitesse autorisée, l’engin effectue un freinage d’urgence.

L’équipement du matériel

Les nouveaux trains, comme les automotrices Desiro et M7, sont livrés avec le système ETCS déjà installé. Sur d’autres types de trains récents, le système est installé mais pas encore activé (ETCS off mais TBL1+ ON): cela nécessite quelques adaptations et l'installation d'un logiciel spécifique. Sur des trains plus anciens, le système est installé dans les ateliers SNCB. Sur du matériel encore plus ancien, ce n’est tout simplement pas possible techniquement. Celui-ci sera remplacé progressivement grâce à la mise en service du nouveau matériel roulant (M7).

Objectif : La SNCB s’est engagée à ce que tous les trains circulant en trafic national soient équipés de l'ETCS d'ici 2023.

% flotte avec ETCS on (installé + opérationnel), ETCS off (installé mais non-opérationnel) et sans ETCS :

ETCS

TBL1+

Depuis 2013, tous les engins de traction opérationnels du parc SNCB destinés au trafic intérieur sont équipés du système de freinage automatique TBL1+. Ce système repose sur une balise au sol qui envoie un signal électromagnétique capté par une antenne placée sur l’engin. Il augmente considérablement le niveau de sécurité de tous les mouvements de trains. Assez similaire à son prédécesseur (TBL1), il comporte cependant une évolution majeure :

  • Une balise supplémentaire est placée à 300 m en amont d’un signal rouge afin de contrôler la vitesse du train (moins de 40 km/h à l’approche du signal); En pratique

Lorsqu’un train s'approche d'un signal jaune, une lampe s'allume dans la cabine de conduite. Le conducteur doit alors confirmer la réception de cet avertissement en appuyant sur un bouton. S'il ne le fait pas, le freinage d'urgence s'enclenche automatiquement. Il en va de même si après avoir confirmé l'avertissement, le conducteur s'approche du signal rouge à une vitesse encore excessive. Ainsi, le train ne peut dépasser une vitesse de 40 km/h dans les 300 derniers mètres qui le séparent du signal. En un mot, le système TBL1+ permet de réduire sensiblement les risques de voir un train d’atteindre le point dangereux.

reizigers

Sécurité sociétale

Nous veillons à la sécurité de nos voyageurs, mais aussi de notre personnel dans nos trains et dans nos gares, via les patrouilles d’agents Securail à bord des trains et dans les gares, mais aussi grâce à un réseau important de caméras gérées par le SOC (Security Operations Center).

En savoir plus

loader