Malines. Un très joli bout de pays situé entre Anvers et Bruxelles, mais cette ville aura-t-elle assez d’attrait pour nous divertir tout un week-end ? Qu’à cela ne tienne… le train, un Billet Week-end et hop direction la ville sur la Dyle pour relever le défi. Attention spoiler : Malines nous a fait vivre 2 jours divins et on était aux anges !

La gare 

Le temps est à la grisaille quand nous arrivons à la gare de Malines. Le bâtiment n’est pas des plus sexy mais les projets de rénovation laissent présager d’un avenir meilleur. Les travaux devraient d’ailleurs commencer cette année et la nouvelle gare devrait voir le jour en 2026. Nous validons les plans des travaux puis, nous nous rendons à pied à l’hôtel qui se situe à 1 km de là. Le bruit de nos valises sur les pavés malinois trahit notre arrivée auprès des locaux : les touristes sont là.

Dormir à la belle église 

Je vais être honnête : mes parents ont parfois dû jouer du coude quand je m’assoupissais à l’église le dimanche matin. Mais je n’ai jamais vraiment dormi dans la maison de Dieu… jusqu’à cette nuit à Malines. 

La façade extérieure de l’édifice laisse penser qu’il s’agit d’une église ordinaire. Seules les bannières nous confirment notre destination : Martin’s Patershof. Cette ancienne église désacralisée a été reconvertie en hôtel 4 étoiles, au coeur de Malines. La sympathique réceptionniste du check-in nous indique les lieux incontournables de la ville. Pratique !

Nous n’en croyons pas nos yeux lors de la découverte de notre chambre. On entendrait presque chanter les anges ! L'ambiance des lieux est bien évidemment toute particulière. Un superbe vitrail coloré orne la chambre et les lampes créent un jeu de lumière sur les voûtes en arc brisé. Pas de doute, nous sommes bien dans une église ! D’autres hôtels fournissent la Bible mais ici, sa présence prend tout son sens. Même si nous avons apporté notre propre lecture. Vous ai-je dit que la baignoire se transforme en bain à bulles ? Alléluia !

Un détail de plus qui nous frappe quand nous sortons: dans les couloirs de l'hôtel et le lobby il y a une odeur douce et agréable partout. Tout ici a une odeur céleste, mais comment pourrait-il en être autrement ?

Martin’s Patershof
Adresse :
Karmelietenstraat 4 

Marcher sur l'eau 

Une des expériences malinoises à ne pas manquer est la balade sur le Sentier de la Dyle. Il vous mène de la Haverwerf au Jardin botanique et vous découvrez une autre facette de Malines. La promenade au bord de l'eau est agréable mais nous ne pouvons pas avancer au-delà du Jardin botanique. C’est l’occasion d’aller goûter un des milkshakes, hautement recommandés, de MLKSHKBAR, pas de chance les portes sont closes. Plan de secours : faire un saut chez Noen, le lunchbar qui appartient au même gérant, avec les mêmes shakes. Mais d’abord : shopping.

Dijlepad
Adresse :
Haverwerf 

 

Shopping et shakes 


Malines regorge de boutiques. Les addicts de shopping trouveront leur bonheur à Bruul, Onze-Lieve-Vrouwestraat, Ijzeren Leen,… Mais une enseigne retient notre attention : SCOOP Store, c’est petit mais rempli de super fringues, de cartes, d’accessoires,… On Line propose aussi pas mal de chouettes affaires (qu’on ne peut pas laisser passer).

Quand nous quittons le Bruul, nous dévions de notre parcours pour rejoindre le Noen où je me laisse tenter par un milkshake original au basilic et au chocolat blanc. Bon à savoir : la glace des milkshakes provient de Eiskreem qui produit des crèmes glacées à base d’ingrédients régionaux et de saison, sans colorants ni conservateurs. Et oui, le shake est savoureux. La limonade faite maison vaut également le détour. Bref, Noen ? A faire absolument ! (Mais gare aux tigres cachés dans les toilettes)

Sur le Korenmarkt, nous entrons chez Morocco Nuts pour acheter une portion, en libre-service à la pelle, de noix et de figues. Un must, et si vous ne me croyez pas, allez-y faire un tour et la dégustation me donnera raison.

A Onze-Lieve-Vrouwestraat, nous tombons sur un autre joyau : la librairie De Zondvloed. Nous pensons y rester 5 minutes mais en entrant, des milliers de livres nous prient de les regarder. 5 minutes deviennent 30, et vu la pléiade d’auteurs, je me surprends moi-même à ressortir avec 2 bouquins à peine. En plus, on peut y boire un café. What else ?

SCOOP Store 
Adresse : Bruul 122

On Line
Adresse : Bruul 102

Noen
Adresse : Leermarkt 24

De Zondvloed
Adresse : Onze-Lieve-Vrouwestraat 70

 

Repas sacré 

On ne sort pas du thème du jour : poisson et vin. Après un rapide passage à l’hôtel, nous rejoignons le Veemarkt où nous sommes les premiers clients à prendre place chez Akira Sushi. L’intérieur ne paie pas de mine, mais le service est au top. Subitement, sur notre table, arrive une portion de kroepoek qui fond sur la langue comme des hosties. Juste après, les sushis sont servis et c’est vraiment délicieux. Les fidèles clients le savent bien et à peine 1h après notre arrivée, toutes les tables sont occupées aux dépens des malheureux éconduits. 2 conseils : réserver une table et goûter leur dynamite roll croquant.

Nous laissons la place à d’autres amateurs de sushis et terminons notre première journée en beauté chez Unwined : un bar à vin chaleureux au pied de Sint-Romboutstoren, près de Grote Markt. Ici aussi, c’est plein, mais nous trouvons quand même un petit coin à la fenêtre. Sur la carte, nous découvrons des noms intrigants comme le woensdagwijn (« vin du mercredi ») également disponible les autres jours), le vriendenwijn (« vin des amis ») et le verrassingswijn (« vin surprise »). J’opte pour le « spectaculaire », parce qu’on ne sait jamais si ce soir était mon dernier repas. Et spectaculaire, il l'est ! L'homme d'affaires écossais qui est venu s'asseoir à côté de nous me convainc d'essayer aussi le vriendenwijn plus (« vin des amis plus»). Et il scotche, ce vin – sans mauvais jeu de mots ! Même si le « spectaculaire », plus cher, était logiquement encore plus exceptionnel. Peu après, nous sommes aux premières loges pour voir le soir tomber sur Malines. C’est détendus que nous retournons à l’hôtel. Mais le sommeil tarde à venir car demain un autre pèlerinage nous attend.

Akira Sushi
Adresse : Veemarkt 20

Unwined
Adresse : Steenweg 22

Le Jardin d’Eden de Malines 

Bien le bonjour ! Après une bonne nuit de repos (en paix), nous débordons d’énergie. Nous mettons donc nos chaussures de course et nous nous dirigeons vers le Vrijbroekpark, un domaine de plus de 50 hectares de verdure à l’entrée de la ville. Nous sommes presque seuls, le soleil transperce la brume matinale et fait briller tout le parc. Bref, c’est magnifique. 

Nous courrons le long de l’étang, à travers le jardin des roses, l’Ecotooptuin, … Et nous découvrons qu’il est possible de pratiquer de nombreux autres sports dans le parc : du tennis à la pétanque en passant par le hockey et le criquet. Autre découverte : il y a un arbre évidé où vous pouvez prendre un livre et en laisser un en échange. Dis Malines, est-ce qu’on peut ramener ce parc à la maison et l’échanger contre un autre ?

Vrijbroekpark
Adresse : Ridder Dessainlaan 65

 

Prenez et mangez-en tous 

De retour à l’hôtel, on saute dans la douche et on se prépare pour le petit-déjeuner. Ici, ça dépasse nos attentes (pourtant plutôt élevées). Pour commencer, l’emplacement : on est assis dans le chœur de l’église et c’est clairement une expérience assez spéciale. On oublie la prière du matin et on se lance directement sur le buffet, il y a à peu près tout ce que vous pourriez imaginer : 5 sortes de jus de fruits frais, des croissants, viennoiseries, pistolets, pain, jambon, œufs, saucisses, céréales, muesli, graines de lin et de tournesol, des noix, du yaourt, des fruits frais et plus encore. Au fait, c’est le premier hôtel où je reçois aussi un verre de cava au petit-déjeuner, et non, je ne dors pas que dans des auberges de jeunesse (trop de contact social, si vous voyez ce que je veux dire).

Café et béguines 

On se sent en forme aujourd’hui, alors nous allons au magasin de vélos et de cafés Peloton de Paris. Ca me coûte un peu, mais je me retiens de prendre une nouvelle tenue de course et de partir avec. Ensuite, on profite juste du café et on admire le chouette vélo accroché au mur.

La faim n’est pas (encore) au rendez-vous, alors nous partons promener au Klein et Groot Begijnhof, où vous trouvez juste à côté de charmantes rues typiques qui abritent la brasserie Het Anker, un autre incontournable de Malines. Comme nous avons visité cette brasserie auparavant, on ne le fait plus ce week-end. Mais si vous aimez l’histoire, la bière et bien manger, la visite vaut la peine.

Peloton de Paris
Adresse : Hoogstraat 49
Brouwerij Het Anker
Adresse : Guido Gezellelaan 49

 

Des burgers chez le cardinal 

On laisse les béguines derrière nous et on retourne vers la cathédrale Sint-Rombout pour une audience chez le cardinal. Enfin, pas LE cardinal, mais Il Cardinale, un bar à burgers dans un cadre drôle et religieux. On s’en rend compte tout de suite en s’installant à une table en face à un mur rempli de statuettes de Marie. J’essaie le Maneblusser, une bière de la brasserie Het Anker. On se lance sur le Classic Cheese et avec des frites et le Chicken Stoy. Nous finissons notre divin repas avec une limonade maison rafraîchissante et un ice tea

C’est drôle de voir qu’ils ont porté le concept jusque dans les toilettes : quand vous descendez les escaliers vers euh… le lieu saint, vous entendez des chants grégoriens. Ils ont l’œil pour le détail, et ça ne fait qu’augmenter mon appréciation du lieu.

Il Cardinale 
Adresse : Sint-Romboutskerkhof 1 

Vers le paradis 

Notre pieux week-end touche à sa fin, nous faisons donc ce que vous pouvez attendre du thème : monter au paradis. Plus précisément, grimper les 538 marches de la tour Sint-Rombout. Après quelques pauses, notamment dans la salle des cloches, l’ancienne et la nouvelle salle des carillons, nous atteignons le sommet de la tour. Le moins qu’on puisse dire, c’est que nous avons le souffle coupé, et c’est plutôt à cause de la superbe vue qu’à cause des escaliers. Depuis la plateforme panoramique, on remet tout notre week-end en perspective : notre hôtel, la Dyle, le Jardin botanique, le Vrijbroekpark, les béguinages,… Par temps clair, on peut voir jusqu’à l’Atomium, mais le temps n’était pas assez clément aujourd’hui. Après s’être recueillis devant la vue, nous redescendons, et ça va clairement plus vite. Il n’y a plus qu’à reprendre nos bagages à l’hôtel puis retourner à la gare. Et oui, les touristes doivent rentrer chez eux…

Sint-Romboutskathedraal
Adresse: Onder den Toren

Malines ne nous était pas totalement inconnu, mais nous n’y avions jamais passé la nuit. Ce court week-end nous a permis de découvrir la ville de l’intérieur, comme des vrais « Mechelaars ». Et oui, maintenant, on voit vraiment la ville de la Dyle d’un œil nouveau. Malines mélange culture et confort, des chouettes magasins, des bars originaux et la nature. Cette ville est vivante. Ne cherchez pas plus loin pour vote prochain city-trip. Malines est une ville qui vaut votre week-end. Amen.

*La réduction de 50% s’applique uniquement sur la partie du Tarif Standard excédant la redevance fixe, par trajet, de € 1,0402 en 2e classe et de € 1,6019 en 1re classe. En outre, il existe toujours un prix minimum, par trajet, de € 2,30 en 2e classe et de €3,50 en 1re classe. La distance maximale tarifée est de 150km par trajet.

Tu ne mentiras point 

Autre chose à confesser : notre séjour au Martin's Patershof a été sponsorisé par Martin's Hotels. Bien que nous jurerions sur notre âme de communiant, nous recommandons toujours l'hôtel sans sponsoring.