Rédigé par Ben du blog "Forest to plate" 

A l’aventure en train et à vélo sur les routes en fleurs du Limbourg 

Aujourd’hui, le train m’amène au fin fond du Limbourg et plus précisément à Tongres où je vais admirer les paysages en fleurs. C’est l’une des plus belles périodes de l’année pour partir à la découverte de cette magnifique région et cela se remarque très vite lorsque le train arrive dans le Limbourg. Depuis le train, on voit partout des milliers d’arbres fruitiers en fleurs (cerisiers, pommiers, poiriers, ...). Les arbustes en floraison printanière ne manquent pas non plus !

J’embarque à Bruxelles avec mon vélo dans le train et me prépare mentalement à une balade de 38 km le long des routes en fleurs. Une fois assis dans le train, je regarde défiler les vastes espaces agricoles entrecoupés de petits bouts de nature dont j’ignorais l’existence. Mais avant d’arriver au Limbourg, je fais une halte dans la superbe gare ferroviaire de Liège. Avec sa structure d’acier conçue par le célèbre architecte espagnol « Santiago Calatrava Valls », c’est un endroit à ajouter absolument à votre liste d’endroits à visiter.  

A mon arrivée à Tongres, je tombe sur une brocante qui se tient manifestement tous les dimanches. Toute la ville est en effervescence et on peut voir partout les gens boire un café, confortablement installés dans les nombreux cafés ouverts du centre-ville et alentours. « Pourquoi pas ? », me dis-je. Devant un café, j’entame une discussion avec des Hollandais qui viennent apparemment chaque année pour s’imprégner de l’atmosphère de la brocante du centre-ville. On comprend pourquoi. Prendre un café à Amsterdam coûte deux fois plus cher qu’à Tongres, une raison de plus de se rendre dans cette jolie petite ville.  

Au départ de Tongres, il y a plein de possibilités de balades à pied ou à vélo . Les informations à cet égard se trouvent facilement en ligne mais à votre arrivée à Tongres, on vous indiquera également volontiers le point information local. Outre les balades, il y a également de multiples options concernant des activités archéologiques.

Quant à aujourd’hui, je ne suis pas là pour parfaire mes connaissances en histoire mais bien pour découvrir la nature en fleurs. Il me faut d’abord chercher le premier point nodal. Je suis quelques cyclistes dans l’espoir d’en trouver un et ça marche ! Je commence au point nodal 107 et pars en direction de Looz pour ensuite revenir vers Tongres.

Je dois pédaler quelques minutes avant d’arriver en pleine nature mais à partir de là, le spectacle commence : les paysages s’enchaînent, les pistes cyclables se succèdent, plus jolies les unes que les autres. Au travers d’étroits sentiers forestiers, vallées, plaines, petits villages et maisons pittoresques, je sillonne une nature incroyablement belle sur des chemins débordants d’arbres en fleurs.  

Je m’arrête devant une vieille petite église datant de 1100 et suis immédiatement interpellé par un homme qui abaisse la vitre de sa voiture. « Voulez-vous jeter un coup d’œil à l’intérieur ? J’ai la clé ! ». Je suis sidéré par son hospitalité et sa serviabilité, avant de me souvenir que je suis dans le Limbourg. Sachant que j’ai encore une longue route à vélo (qui s’est au final très bien passée), je décide néanmoins de continuer.

Tout le monde fait preuve d’une extrême gentillesse et, autre caractéristique des habitants d’ici, vous aborde de manière aussi ouverte que spontanée. C’est l’idéal pour quelqu’un comme moi qui suis seul sur mon vélo et qui, de manière également spontanée, engage volontiers la conversation avec des inconnus.  

Je rencontre deux néerlandophones en train de prendre un selfie, je parle avec quelques dames de Liège qui sont elles aussi venues admirer la nature en fleurs et je termine mon périple dans un petit café très particulier, en bordure de chemin, où j’engage tout de suite la conversation avec tout le monde. Je suis servi par 3 jeunes dames avec qui je parle de tout et de rien.  

La conversation tombe sur une « pierre-météo » unique en son genre, suspendue de l’autre côté de la rue, qui indique la météo en permanence. Hmm. Je suis curieux !

« La pierre-météo,
lorsqu’elle projette une ombre, c’est que le soleil brille
lorsqu’elle est mouillée, c’est qu’il pleut
lorsqu’elle est recouverte, c’est qu’il neige
lorsqu’elle bouge, c’est qu’il y a du vent
lorsqu’elle est la tête en bas, c’est que le monde est sens dessus dessous
lorsqu’elle est par terre, c’est qu’elle est foutue. »

Une véritable pierre-météo, donc.  

En chemin, je passe devant différents magasins agricoles et distributeurs automatiques. C’est idéal pour s’arrêter de temps à autre et acheter un délicieux jus de fruits.  

De vieux vergers alternent entre exploitations fruitières modernes et espaces naturels. Ma balade à vélo me mène ensuite au parfait endroit de pique-nique, juste devant le château de Heks.

La particularité de l’endroit, c’est de pouvoir y dormir dans les arbres, grâce à des tentes suspendues réalisées par l’artiste « Dré Wapenaar ». J’ai visité la « tranendreef », une drève peuplée de vieux arbres, au bout de laquelle j’ai choisi un agréable endroit pour faire une pause. J’ai même eu la chance de profiter d’un petit feu qui se consumait encore.  

Pour seulement 70 €/personne, vous pouvez y passer la nuit avec ou sans l’option petit déjeuner.
Infos et réservations : tourisme Looz : +32 (0) 12673653 

Je profite encore un peu de cette magnifique journée avant de revenir à Tongres avec un véritable sentiment de bonheur. J’attends sur le quai et suis gentiment accompagné jusqu’à la voiture du train où je peux embarquer mon vélo. Je profite ensuite encore un peu des interminables vergers visibles à travers la vitre du train. Ce fut une splendide journée, rendue possible grâce à la SNCB. A conseiller à tout le monde !

Informations pratiques 

Vous trouverez ci-dessous toutes les informations utiles pour voyager en train avec votre vélo et sur les itinéraires que vous pouvez emprunter une fois sur place :

Pour des avantages spéciaux et autres informations supplémentaires sur les voyages en train avec votre vélo, rendez-vous sur belgiantrain.be.

L’itinéraire que j’ai emprunté est la Bloesemfietslus-6 avec différents points nodaux que vous devez suivre les uns après les autres. Vous pouvez entamer votre circuit à n’importe quel endroit et suivre les numéros de manière croissante ou décroissante.

Voir la carte

Pour tout renseignement complémentaire :
-Autres circuits
-Informations supplémentaires sur Tongres

Mon vélo à bord du train ? Ça roule ! J'achète tout de suite mon billet en ligne !