Rédigé par Odeline du blog Les petits papiers.

Situé dans la vallée de la Lesse, non loin de Dinant, aux portes de l’Ardenne, le parc de Furfooz vous invite à la découverte d’un patrimoine archéologique, naturel et géologique au travers d’une balade en famille.

Un cours d'eau traversant la forêt.

Le dépaysement à deux pas de chez soi

Ce n'est pas parce que nous passons un séjour en Belgique, pas loin de chez nous, que nous ne pouvons pas nous sentir dépaysés. En effet, notre pays regorge de petits bijoux naturels, certains très connus, d'autres beaucoup moins.

C'est le cas de la Réserve Naturelle de Furfooz, située à côté de la gare de Gendron-Celles, le long de la Lesse. Classé zone Natura 2000 et réserve naturelle, ce lieu, aux nombreuses parois rocheuses calcaires, abrite une faune et une flore très dense et particulière. Sur un sentier de plus de 4 kilomètres, nous voilà prêts à découvrir des curiosités locales et des vestiges historiques, comme les thermes romains et les restes d’une ancienne forteresse de l’époque. 

Chaussures de marche aux pieds, casquette vissée sur la tête et couverts de crème solaire, nous voilà parés pour une belle échappée. En route vers la gare la plus proche de chez nous.

Portrait d'un père et de son fils

Comment s'occuper dans le train ?

"On va prendre le train ?! C’est trop bien !" ont été les premiers mots d’Archie lorsque nous lui avons annoncé le moyen par lequel nous nous rendrons jusqu’au parc de Furfooz.

Voyager en train en famille en Belgique, c'est facile ! Déjà parce que la Belgique n'est pas un grand pays, les trajets en train ne durent jamais une éternité. Mais aussi grâce aux tarifs avantageux offerts aux familles par la SNCB ! En effet, les enfants (maximum 4 par adulte payant) jusque l’âge de 12 ans voyagent gratuitement avec leurs parents (ou grands-parents, ou tonton, ou tout autre accompagnant) !

Une famille joue dans le train avec des jeux de société

Même si les enfants sont enthousiastes à l’idée de prendre le train et que le trajet dure moins de 2h, il n'en reste pas moins difficile, pour un enfant de 4 ans, de rester en place à admirer le paysage. Ce qui est le cas d’Archibald !

Dans cet autre blog, vous trouverez quelques idées sympa pour occuper vos enfants dans le train.

Nous avions également emmené un magazine. Vous savez, un de ces magazines pour enfants qui offrent des petits jouets. Ici Archibald a reçu sa première tablette !

Comme nous partions en randonnée, nous ne pouvions pas nous charger outre mesure. Mais en fait, le temps a passé très vite, nous n'avons vraiment pas eu l'occasion de nous ennuyer !

Panneau informatif : Réserve naturelle de Furfooz

La Réserve Naturelle de Furfooz

Une fois arrivés à Gendron-Celles, il nous a suffi de traverser la route pour atteindre le sentier qui nous a mené, en longeant la Lesse, à la Réserve Naturelle de Furfooz. Ce parc est ouvert dès avril jusqu'au début du mois de novembre. Mais nous vous conseillons vraiment d'y aller pendant les beaux jours d'été. C'est vraiment le dépaysement assuré ! Attention : réservation préalable obligatoire.

Une promenade de 4 km parcourt la réserve protégée. Bien que nous ayons croisé plusieurs personnes, nous avions, la plupart du temps, l'impression d'être seuls au milieu de la nature. Jugez plutôt:



 
 

Archie s’est amusé à explorer les grottes où se cachent peut-être des lutins et des fées ainsi que les ruines de l'époque romaine et médiévale à la recherche d’un soldat éventuellement perdu. Il a escaladé les roches qui jonchent le sentier, couru pour faire la course avec son papa et il a même fait la discussion avec le guide de l’accueil du parc pour s’assurer avec un expert qu’il était bien vrai qu’il y eut un château ici. Pas de doute, le parc de Furfooz convient particulièrement bien aux promenades en famille.

Des fougères poussent près de la grotte de la réserve naturelle

Avec une grotte nommée "le Trou qui Fume", je peux vous assurer qu'il est facile de réveiller l'imaginaire des enfants (et le vôtre !). Ces trous et cavités creusés directement dans la roche calcaire, donnent à ce refuge naturel des allures de paysage provençal. A la préhistoire, ces grottes et forêts auraient servi d'habitats aux premiers hommes. 

Pour profiter de la magnifique vue sur la vallée de la Lesse, je vous conseille de faire un aller-retour sur le massif rocheux pour découvrir la "grotte des Nutons", également connue sous le nom de “Trou des Nutons”. Cette immense cavité triangulaire au bord du sentier serait, selon la légende, l’habitat des lutins issus du folklore ardennais. Le mot “nuton” est d’ailleurs devenu synonyme de “taciturne” ou “misanthrope”. Aujourd’hui, c’est le refuge de quelques chauves-souris qui viennent s’abriter à l’arrivée de l’hiver. Plus loin, nous découvrons le Trou du Frontal où a été découverte une sépulture datée de la fin du Néolithique. Impressionnant ! 

Pour l'heure du pic-nic, la buvette du parc, située le long de la Lesse et intitulée La Flobette, est idéale si vous désirez reprendre des forces durant le tour du parc. Un lieu très agréable pour faire une pause au milieu de toutes ces merveilles dans un cadre champêtre qui plaira à vos enfants !

Et puis, il y a la vue. Epoustouflante !

Après cette pause bien méritée, nous voilà repartis dans notre exploration à la découverte de  la Grotte de la Gatte d’Or et plus loin du Puits de Vaux, une énorme cavité de plus de 30 mètres de dénivelé située au milieu de la forêt. C’est ici que se trouve la partie souterraine de la Lesse. Enfin, le Trou Reuviau, qui marque la fin de notre balade, est la dernière cavité que nous admirons. Il paraît qu’ici, ont été découverts des silex, des ossements humains ainsi que des traces de l’Empire romain.

Cours d'eau à travers les collines

Sur le chemin du retour

Dans le train du retour, j'ai entendu Archibald glisser à l'oreille de son papa "je ne pensais pas trop que ça serait bien la promenade de maman mais c'était encore mieux que je pensais".

Sortir de la routine, s'imprégner d'autres paysages, odeurs, ambiances, oublier les courses, les corvées, et surtout laisser nos enfants courir à l'air libre, leur faire écouter les chants des oiseaux et s'inventer des histoires, pour nous c'est ça, la vraie vie !

En fin de journée, nous lui avons promis que nous y retournerions pendant le weekend pour faire la fameuse descente de la Lesse en kayak avec lui, accessible aux enfants dès 5 ans ! De plus, il est facile et avantageux de s'y rendre en train avec le Weekend Ticket !

A bientôt <3

Un père se promène avec son fils sur ses épaules en pleine nature.